Tunisie : l'autre face de la médaille, l'imaginaire d'une révolution populaire qu'une nouvelle dictature voudrait mettre au silence.

Le procès des deux jeunes tagueurs Oussema Bouagila et Chahine Berriche, alias «Zwewla»a été ajourné au 10 avril 2013 #FreeZwewla #Graffiti 5 ans de prisons pour penser et être le graffiti populaire des plus démunis, les oubliés de "la révolution".

Je vous laisse un billet glané sur la toile de commentaire et lien ou devrais je dire scandale ces 2-3 derniers jours en Tunisie.
https://www.rebelmouse.com/FSM/tunisie_temoignages_doutre_tom-133878536.html

Comité de soutien aux graffeurs du mouvement Zwewla